Comédiens

Laëtitia Eïdo
LE VISAGE DE LALA FADHMA

Bio express :

Formée aux techniques et à l’interprétation théâtrales (en France et aux USA), Laëtitia Eïdo est également diplômée de la Sorbonne dans le même domaine “Scénographie et nouvelles formes de théâtre et d’écriture “.

Filmographie sélective :

Fly as Buterfly - Jérôme Maldhé, France, Long métrage, 2013
Stricke back 3 - USA, série TV, 2012
Danses arabes - Eran Riklis, Israël, Long métrage, 2013
Mollement un samedi matin - Sofia Djama, France-Algérie,
court-métrage, 2012
The destiny of Rome - Fabrice Hourlier, France,
documentaire fiction, 2011
Histoire d’une mère - Goeffroy Goberlay, USA,
court métrage, 2010
Hero corp 2 - France, série TV, 2010
La marche des crabes - Hafid Aboulahyane, France,
court-métrage, 2009
Leïla, Benjamin Rufi - France, court-métrage, 2008




Assaad Bouab
LA FOUGUE DE BOUBEGHLA

Encore un personnage mythique de notre histoire que la magie du cinéma va permettre de matérialiser dans les esprits. Et avec tout le brio d’Assaad Bouab, un des comédiens d’origine maghrébine les plus en vue…

Bio express :

Né en 1980, l’acteur franco-marocain a suivi le prestigieux Cours Florent et le Conservatoire de Paris. Il est distribué dans de nombreux rôles au théâtre, à la TV et au cinéma

Filmographie sélective :

Road Nine - Sebastien Rossi, France, 2011.
Hors-la-loi - Rachid Bouchareb, France/Algérie, 2009.
Rose et Noir - Gérard Jugnot, France, 2009.
Kandisha - Jérôme Cohen-Olivar, France, 2008.
Indigènes - Rachid Bouchareb, France, 2005
Zaïna, cavalière de l’Atlas - Boualem Guedjou, France/Maroc, 2004.
Marock - Leïla Marakchi, France/Maroc, 2004.
17 fois Cécile Cassard - Christophe Honoré, France, 2001.



Ali Amran
AZAR, ALI
DEUX BARDES KABYLES...EN UN!

C’est peu dire qu’Ali Amran est entré dans la peau du barde Azar. Il a brillamment campé le personnage mais également composé et interprété les chants d’Azar, se faisant coryphée, écho de la tradition orale qui est le vecteur de la mémoire ancestrale, de l’épopée de Fadhma N’soumer et de l’Histoire de la Kabylie en général.

Mais Ali Amran est lui-même un troubadour du monde actuel. Un explorateur qui trimballe la musique des siens à travers le monde et l’enrichit en retour.

Il s’impose sur la scène musicale kabyle (et algérienne) par son style novateur : des mélodies inspirées du terroir mais transcendée par une voix, des textes, un phrasé et des arrangements inspirés du rock et du blues.

Son originalité lui attire la collaboration de talents internationalement reconnus tels Chris Birket (au crédit d’albums de Sinéad O’Connor, Talking Head, Bob Geldof, Alain Chamfort et autres stars.) et J.P. Rykiel (Youssou N’dour, Brigitte Fontaine, Xalam, C. Lara, Vangelis, Léonard Cohen, Amara et Mariam, etc.).

Au fil des albums, Ali Amran porte les bijoux de la chanson berbère de Kabylie au firmament de l’écrin de la pop rock music…

“Lalla Fadhma N’soumer est le dernier personnage féminin à avoir émergé comme leader et chef de guerre dans l’histoire de la Kabylie, et plus généralement de l’Afrique du Nord. Il faut noter que Fadhma n’est pas une exception, un accident de l’histoire, quant à la place que pouvait occuper la femme dans la société berbère sachant que d’autres héroïnes, dont l’emblématique reine Dihya, l’avaient précédée dans l’histoire multimillénaire de Tamazgha.

Pour l’écriture des chants, j’ai essayé de me mettre dans le contexte de l’époque en m’aidant des récits historiques pour capter le climat général de cette période, et surtout des recueils de poésie kabyle ancienne dont ceux de Mammeri et Hanoteau pour être au plus près de la langue utilisée à cette époque.

Globalement, le tournage s’est bien passé même si les conditions n’étaient pas des plus faciles…Vu les décors en hauteur dans lesquels évoluait Azar, il fallait surtout pas que j’aie le vertige !”

Ali Amran, avril 2014

Bande annonce